Le goût de distiller ses produits, Arnaud Meyer le doit à son père et à son grand-père. Aujourd’hui, c’est un whisky 100% alsacien qu’il élabore aux côtés de son frère Lionel. Découvrez sans attendre les coulisses de la distillerie familiale Meyer.

Grand Est
Grand Est

Whisky Alsacien
produit par Arnaud Meyer partenaire metro
depuis 5 ans

Pouvez-vous nous présenter la distillerie Meyer ?

C’est mon grand-père qui a créé cette distillerie en 1958. A l’origine grossiste en fruits à Strasbourg, il s’est mis à distiller les produits qu’il n’avait pas réussi à vendre au marché. Mon père est ensuite arrivé en 1976 et a modernisé la production. C’est également à lui que nous devons notre whisky 100% alsacien, élaboré en 2007. Il n’y avait alors que 8 distilleries de whisky en France. J’ai rejoint l’entreprise la même année et j’en suis aujourd’hui à sa tête avec mon frère Lionel. Nous sommes tombés dans la marmite tout petits et avons donc hérité du savoir-faire ancestral de notre famille.



Votre whisky est donc 100% français ?

Parfaitement. On travaille avec des blés, des seigles et des orges qui viennent essentiellement du Grand Est de la France. Le local n’a jamais été un effet de mode pour nous, c’est l’essence même de notre entreprise depuis sa création. On fait des produits locaux et artisanaux avec des céréales et des fruits qui viennent d’à côté de chez nous.



Quelles sont les spécificités de votre whisky ?

Nous distillons dans des alambics de petite contenance, ce qui nous permet de concentrer tous les arômes. Nous laissons ensuite vieillir le produit pendant au moins 3 ans. Notre whisky Blended par exemple, est issu d’un assemblage entre un whisky de blé et un whisky d’orge, vieillis séparément 6 ans dans des barriques de Sauternes. C’est grâce à ces barriques que l’on obtient des arômes doux, à la fois sucrés et vanillés. Voilà la grande particularité du Whisky Meyer’s : de la rondeur, et beaucoup de douceur.



Proposez-vous d’autres produits ?

Concernant le whisky, ce sont surtout les assemblages et les vieillissements qui diffèrent. Ils sont parfois effectués dans d’autres barriques, de Bourgogne ou de Pinot Noir par exemple. Nous avons également préservé le savoir-faire de notre grand-père et proposons des eaux de vie de fruits et de la liqueur. Enfin, avec mon frère, nous avons travaillé sur une nouvelle gamme d’apéritifs : gin, pastis, spritz… Chaque génération apporte sa pierre à l’édifice.



Vous distribuez beaucoup en local ?

Nous avons actuellement 5 boutiques en Alsace pour la vente directe, dont 3 que nous avons ouvertes l’année dernière. Une 6e va d’ailleurs bientôt voir le jour ! C’est quelque chose que nous développons énormément pour travailler en circuit très court. Et cela nous permet également d’expliquer clairement l’origine de nos produits à nos clients.



Êtes-vous satisfait de vos relations avec METRO ?

Pleinement. On travaille avec de vrais professionnels qui maîtrisent les produits. Ils nous accompagnent dans notre projet et inversement, nous répondons à leurs demandes. On avance vraiment main dans la main.

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Crédit photos : Sébastien Borda



Vous avez aimé ? Partagez :

METRO