Amoureux des produits locaux, Jean Pierre Bonini a consacré sa vie aux pâtes fraîches. Son coup de cœur : les raviolis, dont il se plaît à imaginer régulièrement de nouvelles recettes pour le plus grand plaisir de ses clients !

Provence-Alpes-Côte d'Azur
Provence-Alpes-Côte d'Azur

pâtes fraîches
produites par Jean Pierre Bonini partenaire metro
depuis 17 ans

Pouvez-vous nous parler un peu de la maison Bonini ?

Bien sûr ! L’entreprise a été fondée par mes parents en 1972. À l’origine, ils étaient ouvriers. Mais quand ils ont eu l’opportunité d’ouvrir un petit magasin italien sur le vieux port de Marseille, ils n’ont pas hésité une seconde. Aujourd’hui, l’usine de 1200m2 est à Roquefort la Bédoule, et on emploie 12 personnes. C’est la plus grande entreprise familiale de raviolis en France !



Et vous, comment êtes-vous arrivé dans l’entreprise ?

J’ai grandi dans les raviolis si je puis dire ! Dès l’âge de 8 ans, je traînais au magasin dès que je n’avais pas école… À 18 ans, c’est tout naturellement que j’ai rejoint l’entreprise pour travailler avec mes parents. Et aujourd’hui, j’en ai repris les rênes. Je me rends compte que j’ai toujours travaillé derrière les machines, à préparer des farces et à créer de nouvelles recettes. Et ça fait plus de 40 ans que ça dure !



Quels produits propose la maison Bonini ?

On peut dire que nous faisons de la pâte sous toutes ses formes à partir de produits frais. Tagliatelle aux œufs, fettucini, cannelloni et surtout ravioli, avec 34 recettes différentes disponibles, des plus classiques aux plus originales, comme le chèvre-miel ou le figue Corse-ricotta. Toutes nos pâtes sont élaborées sans conservateur, simplement à base d’eau, de semoule et d’œufs. Et on propose aussi des gnocchis et de la panisse traditionnelle.



Vous travaillez à partir d’ingrédients essentiellement locaux ?

C’est vrai, mais il ne s’agit pas là d’un effet de mode. On a toujours travaillé comme ça, avec des producteurs de la région, à la confiance. La ricotta et la brousse sont fabriquées en local à Aix en Provence. L’huile d’olive vient aussi de la région… Le circuit court, ça nous permet de travailler en flux tendu, avec très peu de stock, et de livrer quotidiennement nos produits frais pour un maximum de saveurs.



Quels sont vos clients ?

C’est assez large, ça va du particulier, qui nous connaît depuis 30 ans et apprécie nos produits, aux cantines scolaires en passant par les boucheries ou encore METRO, pour toucher les professionnels de la restauration.



Depuis quand est-ce que vous travaillez avec METRO ?

Ça fait plus de 17 ans que l’on est partenaire. Si ça se passe aussi bien, c’est parce que les acheteurs METRO connaissent parfaitement leurs produits. Ils sont à l’écoute, dans les bons moments comme dans les moins bons, et ils nous donnent la possibilité d’exprimer tout notre savoir-faire dans nos produits. Cette relation, c’est une vraie chance pour nous !

 

Crédit photos : Sébastien Borda



Vous avez aimé ? Partagez :

METRO